Louer une pièce de son logement

Louer une pièce

Proposer une pièce de sa maison en location est une solution qui peut s'avérer rentable. Vous envisagez de faire louer une partie de votre logement pour avoir un colocataire ou pour bénéficier d'un complément de revenus ? Voici les procédures administratives à suivre, détermination du loyer, partage des charges, exonérations fiscales...

L'essentiel à savoir pour que votre démarche aboutisse

D'abord, il faut établir un contrat de location. La rédaction et la signature du bail engagent les deux parties. Si la pièce est meublée, la durée de la location est de un an. Il est impératif de mentionner dans le contrat les modalités de préavis de départ, le montant de la caution, des charges et du loyer, la durée du bail ainsi que la description de la partie à louer. Le service des impôts fonciers doit être avisé du partage du logement en précisant la surface de chaque partie. Chaque occupant paiera ainsi une taxe d'habitation individuelle.

Le propriétaire doit informer la mairie afin que cette dernière octroie deux adresses postales aux concernés. Par ailleurs, vous devez rajouter le loyer perçu dans le calcul de vos revenus imposables.

En outre, la résidence doit être équipée de sanitaires, de cuisine, de conduits d'évacuation des eaux usées, de chauffage, de gaz et d'électricité ainsi que d'une arrivée d'eau potable chaude et froide. L'étanchéité et l'état des revêtements, tuyauteries et matériaux de construction doivent être conformes à la norme. En termes de sécurité, des garde-corps sont obligatoires au niveau des balcons et la présence de rampes est exigée dans les escaliers. La superficie totale du logement doit faire au moins 9m². La hauteur minimale entre le sol et le plafond est de 2,2 mètres.

Vous êtes libre de fixer le loyer. Toutefois, vous pouvez vous référer au prix du m² appliqué dans votre localité ou consulter les offres des agences immobilières pour que le tarif de votre loyer rentre dans la moyenne.

Pour partager équitablement les charges, il faut les répartir par superficie occupée. Vous êtes assujetti à l'impôt des BIC mais vous en êtes exonéré si le locataire fait de la partie louée sa résidence principale ou si le logement en colocation est votre résidence principale.

Sous-louer une partie de son logement

Les locataires peuvent aussi louer une partie de leur logement à partir du moment où c’est leur résidence principale et que le propriétaire en a donné l’autorisation.

Le loyer doit être proportionnel à la surface sous-louée et ne pas être supérieur au loyer payé au propriétaire.

La location de courte durée chez l'habitant

airbnb

Des sites, comme airbnb, ont lancé depuis quelques années le concept de l'hôtellerie des particuliers. Cela permet, d'un côté, d'éviter les hôtels coûteux et ennuyeux pour les voyageurs, et d'un autre côté, les propriétaires auront une chance de mettre à profit leur bien en disposant de revenus supplémentaires. Le nouveau procédé a fait l'unanimité auprès de ceux qui l'ont essayé.

» Sites de location de courte durée : airbnb et sejourning.


Lectures recommandées sur le même thème :

Se loger pour moins cher

Mettre en location ses objets sur Internet

Louer sa toiture

Louer sa place de parking

Louer son jardin

Louer sa cave ou son grenier

Louer sa maison pour un tournage


Partager :