Changer l'assurance de son prêt immobilier en cours

Pret Immobilier

Vous avez souscrit votre prêt immobilier il y a quelques années et vous avez surement pris l’assurance du prêt que la banque vous proposait. Est-ce que cela vaut le coup d’en changer ?

La question mérite d’être posée. Le coût de l’assurance d’un prêt immobilier peut en effet représenter jusqu’à 20 % du coût total du crédit pour un couple d’emprunteur assuré à 100 %.

Changer d’assurance crédit peut permettre aux propriétaires de réaliser des économies significatives sur la mensualité du prêt, avec des garanties équivalentes, voire supérieures aux contrats d’assurance bancaire.

L'assurance de prêt peut être résiliée à sa date anniversaire. L'organisme prêteur a le droit de refuser cette résiliation si les garanties du nouveau contrat sont inférieures à celles de l'ancien.

Ce n’est peut-être pas l’élément de votre prêt immobilier qui a le plus attiré votre attention (sans doute moins que le taux d’intérêt nominal du crédit) et pourtant, les enjeux financiers sont très loin d’être négligeables ! Nous parlons ici de l’assurance emprunteur, souscrite en même temps que le crédit et habituellement exigée par les banques afin de couvrir les risques de décès, incapacité ou invalidité. La couverture du risque de perte d’emploi est, elle, le plus souvent optionnelle.

Très longtemps quasi-monopole des compagnies partenaires des banques, l’assurance emprunteur a progressivement été proposée par des assureurs alternatifs… à des taux beaucoup plus attractifs !

Des enjeux financiers à prendre en compte

Une enquête réalisée par l’UFC-Que Choisir en juin 2018 auprès de 2 400 consommateurs montre que souscrire une assurance emprunteur auprès d’une compagnie alternative permet en moyenne d’économiser 10 500 € sur le coût du crédit. Une récente étude du comparateur d’assurances en ligne Magnolia révèle ainsi qu’il est possible, simplement en changeant d’assurance emprunteur, de passer, avec un prêt de 220 000 €, d’un taux d’assurance de 0,36 % à un taux de moins de 0,1 %. Cela représente une économie d’environ 13 000 €. La bonne nouvelle, c’est que depuis le 1er janvier 2018 et l’amendement Bourquin introduit dans la loi Sapin 2 du 21 février 2017, il est possible, pour tous les emprunteurs ayant un prêt immobilier en cours de remboursement, de résilier annuellement le contrat d’assurance emprunteur. La moins bonne, c’est que, malgré cette évolution réglementaire, le nombre d’emprunteurs ayant souscrit une délégation d’assurance ne décolle pas. Moins d’un tiers seulement des Français ayant souscrit un prêt immobilier optent pour une délégation. La méconnaissance des enjeux explique en partie ce chiffre.

L’étude de l’UFC-Que Choisir révèle qu’environ 70 % des personnes interrogées n’ont pas d’idée sur les économies qu’elles pourraient ainsi réaliser.

Des simulateurs en ligne fiables et gratuits

Effectuez vous-même le calcul à l’aide de l’un des simulateurs mis en ligne par les différents comparateurs d’assurances (Magnolia, Meilleurtaux, Cafpi, les Furets, etc.). C’est gratuit, simple d’utilisation… pour un résultat immédiat et généralement plutôt fiable.

Que Choisir propose également un calculateur d’assurance emprunteur pour estimer les économies que vous pouvez réaliser sur votre assurance de prêt.


Lectures recommandées sur le même thème :

Renégocier son crédit immobilier

Renégocier son contrat d'assurance auto

Première assurance auto moins chère

Optimiser le rendement de son livret d’épargne

Investir dans l'immobilier locatif


Partager :